Télégraphe de Chappe à Saint-Marcan

Au coeur de la Baie du Mont Saint Michel, venez découvrir le Télgraphe de Chappe

Invention de Claude Chappe réalisée en 1794

Le télégraphe Chappe aussi appelé « télégraphe aérien »

est un moyen de communication visuel par sémaphore, sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres, mis au point par Claude Chappe en 1794. Les sémaphores sont en général placés sur des tours dites tours Chappe.

Aujourd’hui, seuls une vingtaine d’exemplaires de télégraphe Chappe subsistent en France, dont certains dans un état précaire.

Description 

Les tours Chappe (ou télégraphes de Chappe) prenaient la forme d’une tour carrée, d’une tour ronde, d’une tour pyramidale ou étaient placées sur un clocher.

Une tour Chappe était constituée :

  • du signal (mât muni d’un régulateur pivotant et de deux indicateurs articulés).
  • d’une salle de travail à l’étage où le stationnaire observait les tours voisines et actionnait le système de manœuvre du signal.
  • d’un local de repos en dessous, où le stationnaire pouvait descendre se reposer un quart d’heure après le coucher du soleil à un quart d’heure avant le lever du soleil.

Deux stationnaires étaient affectés à une tour, et ils se relayaient chaque jour à midi.

Mécanisme 

Le mécanisme est constitué :

  • d’un mât de 7 mètres de couleur bleu ciel en partie extérieure, intégrant une échelle pour accéder aux éléments mobiles et réaliser leur entretien ;
  • d’un bras principal de couleur noire nommé « régulateur », de 4,60 m de long sur 0,35 m de large ;
  • de deux ailes noires nommées « indicateurs », de 2 m sur 0,30 m ;
  • de contrepoids gris pour chaque indicateur, nommés « fourchettes » ;
  • d’un système de manœuvre au pied du mât en salle de travail, nommé « manipulateur », reproduisant à l’identique les positions du signal ;
  • d’un système de transmission par câbles et poulies de renvoi.

Historique

Communiquer sur de longues distances n’est pas un problème récent. Entre la vitesse du cheval au galop et les débuts du télégraphe électrique, Claude Chappe mit au point un ingénieux système de communication de télégraphe aérien pendant la Révolution. Les « tours de Chappe » étaient coiffées d’un mât mobile, visible à la jumelle de la tour voisine, distante de 10 kmà 15 km.

La ligne Paris-Lille fut ainsi opérationnelle dès 1794 et permit par exemple de transmettre des messages entre ces deux villes avec une durée de neuf minutes pour transmettre un symbole via une quinzaine de tours ; le temps de transmission d’un message dépendait de sa longueur.

En 1844, 534 tours quadrillent le territoire français reliant sur plus de 5 000 km les plus importantes agglomérations. En 1845, la première ligne de télégraphe électrique est installée en France entre Paris et Rouen, sonnant le glas des tours de Chappe.

Les commentaires sont fermés.